Quand le surendettement vous prend à la gorge

Ne plus être en mesure de faire face à ses dettes peut arriver. Cela ne concerne pas que les mauvais gestionnaires ou les mauvais payeurs. Parce que l’on perd son travail, que l’on se retrouve parent isolé, que l’on souscrit un crédit pour en rembourser un autre, autant de raisons qui peuvent conduire au surendettement.

Pour veiller à ne pas dépasser un seuil acceptable, il faut que les charges ne dépassent logiquement pas les 33 % de nos revenus. Mais il est des situations imprévues qui ont pour voie de conséquence de briser ce bon équilibre théorique.

Il ne faut pas attendre, subir et laisser les choses s’envenimer. Il faut tenter de trouver des solutions. Il existe la commission de surendettement ainsi que des pratiques pouvant vous apporter de l’oxygène financier et vous aider.

Avant de déposer un dossier de surendettement

Même si la démarche n’est pas toujours simple, voyez si une personne de votre entourage ne peut pas vous aider, le temps de traverser la tempête.

Et, comme il n’y a pas de petits profits, n’hésitez pas à vendre tout ce qui n’a pas ou plus d’utilité : des vêtements qui attendent que vous retrouviez votre silhouette de jeunesse, le gaufrier que tante Elisa vous a offert mais qui n’a jamais quitté son emballage ou tout autre chose. C’est devenu simple, rapide et efficace grâce à Internet et aux sites de reventes. Pour vos objets de valeurs mais dont vous ne voudriez pas vous départir, pensez aux gages.

Si vous avez un prêt immobilier en cours, consultez votre banque. C’est souvent une part importante du budget. Il peut être intéressant d’envisager un réaménagement, voir quelles sont les assurances souscrites, les reports de mensualités prévues au contrat.

Et si vous avez plusieurs crédits, n’hésitez pas à étudier l’intérêt d’un rachat et un regroupement pour diminuer les mensualités.

Si vous restez définitivement sans issue, déposer un dossier de surendettement.

Pourquoi et comment déposer un dossier de surendettement ?

Pourquoi déposer un dossier ? Pour vous aider à trouver la solution qui vous permettra de sortir la tête de l’eau par un plan de redressement, une prise de mesures (imposées ou recommandées) ou encore un rétablissement personnel.

Le dossier constitué (cerfa n°13594*01), vous l’adresserez à la commission de surendettement. La commission examinera celui-ci dans un délai de trois mois. L’acte n’est pas anodin puisque le demandeur est inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

La commission analyse la situation de surendettement et son importance et valide que les dettes n’ont pas de caractère professionnel. Seules les dettes personnelles sont considérées dans les situations de surendettement.

Si la commission donne un avis favorable, elle en informe l’intéressé et ses créanciers (la banque de pourra plus prélever des frais pour prélèvements rejetés ou supprimer chéquier et cartes bancaires…).

Si la commission donne un avis défavorable, renseignez-vous, des recours sont encore possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *