Quelle est la méthode de trading la plus performante ?

La performance de la méthode de trading n’est pas absolue. Il existe différents types de méthodes disponibles sur le marché de la bourse, mais ces dernières sont indispensables suivant des bases bien définies. Cela dit que les traders les choisissent en fonction de leur profil et de leur objectif. Voyons les détails de deux méthodes de trading, à savoir : le daytrading et le swing-trading.

Le daytrading

Le daytrading est considéré comme une activité spéculative. Les trades se réalisent en effet dans la même journée et peuvent s’étendre jusqu’à deux jours au maximum. Pour cette méthode, le day trader emploie l’effet de levier pour démultiplier ses gains et ses pertes. En moyenne, le trader peut aller entre un trade à cinq trades dans une journée. Le graphique auquel il observe est basé sur une unité de temps fixé entre quinze minutes à une heure. Les positions du trader durent ainsi entre quelques heures, voire même une journée.

Les critères utilisés pour cette méthode sont les suivants : la liquidité et la volatilité. Il faut entrer et sortir le plus vite possible de son investissement afin de bénéficier d’un potentiel d’appréciation de la valeur.

L’avantage du daytrading est que le trader ne reste pas sur les risques du marché plus longtemps. Il solde ses positions en fin de journée qu’il soit en position de perte ou de bénéfice. Il a donc l’opportunité de bien gérer son capital.

L’inconvénient est que les trades multiples peuvent attirer l’attention du fisc conduisant à se reconvertir en trader professionnel.

Le swing-trading

Le swing-trading est la méthode de trading la plus classique. Le principe de cette méthode est d’acheter à prix bas pour revendre à prix élevé. Le trader doit toutefois savoir détecter les tendances haussières et baissières pour maîtriser cette stratégie. Il pourra ensuite stabiliser sa position aussi longtemps que le titre se montre puissant et mettre fin à sa position une fois que la tendance baisse. La période de swing-trading se situe entre trois à cinq jours. Cette méthode demande un courtier. Celui-ci aide le trader à découvrir les faibles coûts de transaction qui pourra certainement favoriser la part de plus-value.

Le swing-trading est une méthode connue depuis le dix-neuvième siècle vu que les traders se focalisaient sur la prévision des mouvements futurs des prix pour favoriser les achats et les ventes. Le seul moyen était donc basé sur l’analyse des cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *