Aides Pôle Emploi pour création d’entreprise : Un tremplin pour les porteurs de projets

De plus en plus de personnes souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, mais le manque de financement et d’accompagnement peut constituer un frein. Heureusement, Pôle Emploi propose des aides pour la création d’entreprise, permettant ainsi de faciliter le démarrage d’un projet entrepreneurial. Tour d’horizon des dispositifs mis en place par cet organisme et des conditions à remplir pour en bénéficier.

L’Accre : l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise

L’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise (ACCRE) est sans doute la mesure phare proposée par Pôle Emploi pour soutenir les demandeurs d’emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Cette aide consiste en une exonération partielle de charges sociales pendant les premiers mois d’activité, permettant ainsi au nouvel entrepreneur de réduire ses coûts et de faciliter le démarrage de son activité.

Pour bénéficier de l’ACCRE, plusieurs conditions doivent être réunies : être inscrit comme demandeur d’emploi, ne pas avoir déjà bénéficié de cette aide pour un autre projet, créer ou reprendre une entreprise en France métropolitaine ou dans les DOM-TOM et exercer le contrôle effectif de cette entreprise. En outre, certaines catégories spécifiques peuvent aussi prétendre à cette aide, comme les bénéficiaires du RSA, les jeunes de moins de 26 ans ou encore les personnes handicapées.

L’ARCE : l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) est une autre mesure d’appui proposée par Pôle Emploi. Elle consiste en un versement sous forme de capital d’une partie des allocations chômage restant dues au demandeur d’emploi qui crée ou reprend une entreprise. Le montant de cette aide correspond à 45% du reliquat des droits à l’allocation chômage, versé en deux fois : une première moitié au démarrage de l’activité et le solde six mois plus tard.

A lire aussi  Allocation des travailleurs indépendants : une aide précieuse pour le maintien de l'activité

Pour être éligible à l’ARCE, il faut remplir plusieurs conditions : être inscrit comme demandeur d’emploi, disposer d’un reste d’allocation chômage suffisant, avoir obtenu l’accord pour bénéficier de l’ACCRE et ne pas avoir déjà perçu cette aide pour un autre projet. Il est important de noter que le choix entre l’ARCE et le maintien des allocations chômage est irréversible et doit donc être mûrement réfléchi.

Le NACRE : le dispositif d’appui au parcours entrepreneurial

Le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE) est un dispositif destiné à soutenir les porteurs de projets dans leur parcours entrepreneurial. Il s’agit en effet d’un accompagnement personnalisé proposé par des organismes conventionnés par l’État et qui englobe trois phases : l’aide au montage du projet, l’appui au démarrage de l’activité et le suivi post-création ou reprise d’entreprise.

Pour prétendre au NACRE, il faut être demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA ou d’une autre prestation sociale, jeune de moins de 26 ans, salarié en contrat aidé ou encore travailleur handicapé. L’accompagnement est gratuit et peut être mobilisé dès le début de la réflexion sur le projet entrepreneurial. Il est également possible de solliciter un prêt à taux zéro dans le cadre du NACRE pour compléter le financement initial de l’entreprise.

Le dispositif local d’accompagnement (DLA)

Enfin, Pôle Emploi s’appuie aussi sur les Dispositifs Locaux d’Accompagnement (DLA) pour soutenir les créateurs et repreneurs d’entreprise. Ces dispositifs visent à aider les entrepreneurs à consolider leur activité, à développer des emplois pérennes et à améliorer leurs compétences en matière de gestion. Pour bénéficier du DLA, il faut diriger une entreprise relevant de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, etc.) et rencontrer des difficultés sur le plan économique ou organisationnel.

A lire aussi  Faire un investissement forestier pour bénéficier d’une défiscalisation

Le DLA propose un accompagnement personnalisé sous forme de diagnostic, de conseils et d’appui technique pour aider l’entrepreneur à surmonter ses difficultés et à pérenniser son activité. Chaque DLA est piloté par un organisme coordinateur au niveau local (CRESS, Chambre de commerce et d’industrie, etc.) qui assure la mise en œuvre de cet accompagnement.

En somme, Pôle Emploi met à disposition des demandeurs d’emploi et des porteurs de projets plusieurs aides et dispositifs pour faciliter la création ou la reprise d’entreprise. Il est important de se renseigner sur les conditions d’éligibilité et les démarches à entreprendre pour bénéficier de ces soutiens précieux dans le cadre d’un projet entrepreneurial.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*