Quels sont les principaux placements financiers disponibles ?

La préoccupation d’un grand nombre d’investisseurs, surtout ceux qui font leurs premiers pas sur le marché financier, est de savoir comment investir intelligemment leur épargne. Ils sont partagés entre la sécurisation de leur capital et la quête de performance sur le long terme. Seulement, trouver l’équilibre adéquat dans l’allocation de leurs actifs peut paraître utopique, même en gardant en vue l’objectif d’investissement. Pour pallier ce problème, une meilleure connaissance des principaux placements financiers peut être vitale. C’est pourquoi on vous propose d’en découvrir quelques-uns dans cet article.

L’achat d’actions

Dans l’univers des finances, l’action est une part du capital d’une entreprise. Toute personne qui acquiert (achète) des actions devient par ricochet le propriétaire d’une fraction de la société. Ce qui a pour conséquence de lui octroyer le droit d’accès aux dividendes en fonction de la politique de distribution et des résultats obtenus. La détention d’actions d’une entreprise procure aussi la prérogative d’influencer la politique générale de la structure durant les assemblées générales d’actionnaires. Si vous désirez acquérir des actions, il y a plusieurs solutions pour y parvenir. Vous pouvez par exemple passer par la souscription à un PEA ou à un contrat d’assurance vie multisupport par le biais des unités de compte.

Il convient cependant de préciser que ce type de placement figure sur la liste des investissements les plus risqués. Il n’y a aucune garanti pour votre capital, puisque des pertes peuvent s’observer entre le moment de l’achat des titres de celui de la revente. Avant d’investir avec assurance dans des actions, pensez donc à miser à long terme contrairement à ce que fait un trader.

A lire aussi  Comprendre le calcul de l'indemnité de licenciement économique

L’acquisition d’obligations

Ce sont les titres financiers cotés en bourse et qui correspondent à un prêt effectuer à une entreprise ou à un État qui sont appelés obligation. Sur le long terme, le cours des actions est plus élevé comparativement à celui des obligations. Ces dernières constituent, en termes de placements financiers, un investissement plus sûr. Ce qui n’annule bien évidemment pas le risque de perte en capital évoqué au niveau des actions. Toutefois, ce risque moins élevé de perte en capital affaiblit le niveau des revenus possibles en investissant dans l’achat d’obligations. Si vous désirez malgré tout en acquérir, le processus n’est pas compliqué. Vous pouvez choisir les modalités de gestion de vos actifs, et profiter de la fiscalité avantageuse des obligations en détenant un contrat d’assurance vie.

Le capital investissement

Ce type de placement financier présente l’avantage d’aider les entreprises non cotées dans l’acquisition de fonds propres utiles pour le financement de leurs projets de transformation et de croissance. Aujourd’hui, le capital investissement n’est plus uniquement réservé aux institutionnels comme autrefois. Les particuliers désireux de souscrire des fonds dédiés éligibles l’assurance vie peuvent aussi y accéder sans soucis.

Notez que l’investissement dans des actifs non cotés expose l’investisseur à de hauts risques de perte en capital. En outre, la conservation des parts du FCPR sur la durée du contrat permet de jouir de l’exonération d’impôts sur le revenu. Le hic, c’est que le prix de rachat de vos parts peut être en dessous de la dernière valeur liquidative enregistrée.

A lire aussi  Les règles à respecter pour investir en crowdfunding

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*