Les différents moyens pour obtenir un prêt immobilier

La présentation d’un dossier aussi solide et rassurant que possible constitue un meilleur moyen pour obtenir un prêt immobilier dans les conditions financières les plus avantageuses. Le prêteur doit s’assurer que le fait de vous prêter de l’argent ne constituerait pas trop de risques imposants. L’étude de plusieurs critères sur la solidité du dossier est alors de mise.

L’importance de l’apport personnel

Bien que bon nombre de jeunes ne disposent pas forcément de grosses sommes en banque, l’apport personnel – bien qu’indispensable- constitue tout de même un critère important à ne pas délaisser quand vous voulez obtenir un prêt immobilier. Cependant, notez que plus votre apport est élevé, plus votre dossier sera primé. La raison en est que cet apport est considéré comme une preuve irréfutable de votre engagement, mais aussi votre capacité de remboursement. Et dans le cas où votre banque vous demanderait une garantie sur votre bien, cette dernière sera totalement couverte puisque la valeur de votre habitation est bien plus supérieure au montant que vous avez emprunté.

La prévalence du taux d’endettement

Votre taux d’endettement constitue un critère que le prêteur voudra aussi connaître. Pour rappel, c’est la totalité de vos mensualités de crédit en comparaison à vos revenus. Généralement, les banques présentent un taux d’endettement de 33% maximum, car vos mensualités de crédit doivent représenter au maximum un tiers de ce que vous gagnez chaque mois. La banque devra également s’assurer que votre ménage ne souffre pas du prêt.

La pérennité des revenus

La stabilité de vos revenus est une condition importante pour gagner la confiance du banquier. De ce fait, vous devez vous assurer d’avoir un revenu stable durant toute la durée de votre prêt. Ce qui explique pourquoi une personne qui travaille sous CDI a plus de chance d’obtenir un prêt que celle qui enchaîne des CDD ou des missions d’intérim. Il en est de même pour les personnes qui travaillent à leurs comptes. Et même si vous avez un CDI, votre année d’expérience constitue aussi un critère sérieux à ne pas délaisser. Un employé qui a exercé son métier depuis des années n’aura pas la même stabilité qu’une personne nouvellement embauchée par exemple.

La posture bancaire

Des études se porteront aussi sur votre comportement bancaire ou financier. En l’absence de charge et de mauvaises gestions du budget, le prêteur risque de ne pas vous faire confiance. À titre d’illustration, on peut dire que si vous n’avez pas à payer le loyer, mais que vous avez du mal à gérer votre budget par exemple, vous risquez de ternir votre image auprès de votre banquier. Des épargnes régulières, elles, sont gages d’une finance saine qui motivera la banque à étudier vos dossiers avec sérieux.