Comment fonctionne une assurance de prêt ?

Nombreuses sont les conditions à remplir pour obtenir un prêt dans le cadre d’un achat de bien immobilier. Parmi ces conditions figure la souscription à une assurance. Car cette souscription est un contrat qui permet d’assurer le remboursement du crédit contracté lorsqu’une situation imprévue intervient. Nous vous proposons dans cet article les différentes obligations de l’assurance de prêt et son mode d’application.

Que retenir absolument sur une assurance de prêt ?

Encore appelée assurance emprunteur, l’assurance de prêt est un contrat qui est sollicité dans le cadre d’un financement de projet immobilier. Il est demandé par les établissements bancaires comme une garantie de crédit. En effet, l’assurance de prêt assure l’emprunteur des éventuelles situations qui peuvent entraver le processus de règlement du montant contracté selon les modalités du contrat. Il peut s’agir d’une maladie, d’un décès, d’un accident, d’une incapacité à exercer son activité ou encore de la perte d’emploi.

Souscrire à une assurance de prêt est-il obligatoire ?

Même si l’assurance de prêt immobilier fait partie des conditions indispensables pour emprunter de l’argent à la banque pour un projet d’achat de bien, il n’est pas une obligation à cet effet. Légalement, aucun texte ou loi n’oblige un emprunteur à souscrire à ce type de contrat. Cependant, le problème se trouve des établissements bancaires qui cherchent une garantie. Car aucune banque prêteuse ne financera un projet sans une assurance de prêt qui a pour vocation de le mettre à l’abri des cas d’impayé de crédit. Ceci étant, la banque sera obligée de vous remettre une fiche dans laquelle seront mentionnés une série d’information dont les garanties d’assurance minimales, le coût de l’offre d’assurance, les options à l’emprunteur et autres. Par conséquent, il faut préciser que les garanties peuvent varier d’une structure prêteuse à une autre et selon le montant du crédit demandé.

A lire aussi  Les différents types de placements immobiliers disponibles

Comment déterminer le taux de l’assurance de prêt ?

Le taux d’une assurance de prêt immobilier est dorénavant fixé par la compagnie d’assurance et non la banque prêteuse. De ce fait, plusieurs éléments sont pris en compte lors du calcul du taux. Entre autres éléments, l’assureur prend en considération votre âge qui représente un aspect important. Cela lui permet de savoir les risques auxquels elle est exposée. Après votre âge, pour calculer le taux de l’assurance de prêt, l’assureur mise sur la durée du crédit. Lorsque la durée est courte, vous bénéficiez d’un taux très allégé contrairement à une durée très longue. Loin de là, la situation professionnelle constitue un axe primordial pour déterminer le taux de l’assurance de prêt immobilier parce qu’à chaque emprunteur, un profil donné. Un emprunteur sous contrat à durée déterminée (CDD) aura un taux d’assurance de prêt plus élevé que celui qui travaille sous un contrat CDI.

Est-il possible de renégocier une assurance de prêt ?

Contrairement aux idées reçues, le contrat d’une assurance de prêt immobilier peut être renégocié. Dans le cas où vous sentez que vous ne serez plus en mesure de respecter les engagements, vous avez la possibilité à une renégociation à tout moment, peu importe le motif. Cette disposition est prévue par la loi Lemoine vous donnant droit à un changement ou renégociation, et ceci à compter du jour de la signature de l’offre de crédit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*